vendredi 31 octobre 2008

Dernier jour a Benares/Varanasi

J'ai mis deux heures, reellement, a retrouver le cybercafe de la balle d'avant-hier. Je connaissais l'entree de la ruelle depuis le marche, mais apres on tombe sur trois embranchements, puis d'autres embranchements, et des cul-de-sacs a plus savoir quoi en faire. Au moment ou j'allais laisser tomber je suis retombe dessus par hasard. J'ai pas bien compris au j'etais vraiment, mais bon... maintenant que j'y suis, je vais me lacher et tout tenter, photos qui s'agrandissent comme par magie, video, et triple salto arriere sans blesser mes voisins de cyber.



Hello evelybody,

J'ai rencontre des gens sympatoches dans ma guesthouse. La meilleure guesthouse du monde, la Elvis Guesthouse. Les liseurs de peuje noteront la typo un peu pourrave de Youkoso (NDLR : bienvenu pour ceux qui lisent pas le japonais). Ils ont melanges les hiraganas et les katakanas, la honte. C'est pourtant enfantin. Je me la pete grave, car je parle couramment 36 langues, dont le Bambara dans le texte.
Dans cette guesthouse donc, j'ai rencontre une israelienne et un americain. On est aller visite des temples bouddhistes a Sadnath, ville fameuse parce que s'y trouve l'ecole du Dalai-lama en Inde. Et Bouddha y est alle himself, a ce qu'il parait. Ouais, carrement.

Nous y sommes aller a bord de ce mignon petit rickshaw vert et jaune. Avec un chauffeur un peu enerve qui conduisait la main sur le klaxon en permanence. On a vu le temple principal et tout. La fresque a l'interieur a ete faite par un japonais, et c'est vrai que le trait s'en ressent. Je mets pas de photo, ca rendrait pas grand chose.

En repartant, on a ete voir un temple japonais. Les confessions bouddhistes de tout les pays sont representees dans cette ville. Je crois que c'est ecrit Soleil-Lune-Montagne a gauche. Je vois pas trop ou ils veulent en venir, j'en appelle a mes confreres peujophiles.


Et puis en rentrant a Varanasi, j'ai vu ca. Evidemment ca a fais marre que moi. J'ai rien dis pour pas passer pour un mec pueril, mais interieurement j'ai bien ri.

En plus il y a des enfants curieux qui sont venus poser. Evidemment ce qui est ecrit ne leur est pas destine. Du coup ca fait une chouette photo, avec une histoire a l'interieur. Comme dans les flimes ou les bandessinees.

Apres, on est arrive a la guesthouse. Et on a mis notre plan a execution. A savoir, faire a manger nous-memes, dans la cuisine. Michal (prononcez "ch" comme en allemand) l'israelienne a fait des pates, qui etait, comment dire, bonnes sans plus. Un peu trop cuite en vrai. Robert (prononcez Wobeute) l'americain nous a fait gouter les fruits les plus chelous de l'inde. Et moi, j'ai fait quoi, moi, d'apres vous ?
Banco. J'ai fait des frites.

La cuisine est ultra-crade. Quand je pense avec quelle rigueur une cuisine professionnelle doit etre tenue en France... C'est pas le meme monde. Pour vous faire une idee, c'est gras partout, il y a des restes dans les casseroles, au cas ou... ,l'eponge est infecte, j'ai prefere pas m'en servir, et quand j'ai pris une assiette dans la pile en haut a gauche, j'ai du enleve un petit nid d'insectes qui devorraient un truc. Du gras surement.

On a donne a manger a tout les gens qui etaient la. Des israeliens essentiellement, et les Boss. Le Big Boss adore les frites, donc maintenant j'ai la mega-cote. Apres le repas, je me suis retrouve en compagnie de tout les israeliens. J'ai ete me coucher, parce que je parle 36 langues mais pas l'hebreu (Yoann, tu remarqueras, j'ai pas dis le juif, ni le feuje d'ailleurs, parce que maintenant je me dis que y en a des sympas. Ils sont un peu chauvin, mais bon... hum).


Aujourd'hui, je me suis leve a 4h du matin. On a ete voir le lever de soleil le long des ghats, avec Bob et un couple d'autrichiens. Bob et l'autrichien-homme sont photographes. C'est sympa un photographe mais ca traine.

La, le soleil vient d'apparaitre. Avec la pollution on le voit pas surgir de l'horizon comme un diable de sa boite... Vous avez vu, j'ai la mega-peche, je fais plein de blagues.


La c'est Bob de dos. Et accessoirement un decor plutot chiade.


Sur cette image j'arrive a lire Yoga Training en peuje.

Vous avez remarque avec quelle recurrence je parle du japon ? Il y a beaucoup de japonais a Varanasi, c'est vrai, mais c'est surtout pour bien me faire voir de Laurent et Jouffe, pour qu'il soit content de m'accueillir dans leur pays. Je fayotte un peu quoi...

Je vais tenter de reequilibre la balance et de contenter tout le monde.

Voila. C'est fait.

Vous etes pas jaloux que la boulangerie soit attribuee aux allemands ? Et c'est pas la seule, toute les boulangerie de Varanasi (y en a 2) se reclament de l'allemagne. Incroyable.

Ca, c'est un arbre. Ils poussent n'importe comment les arbres ici. La graine s'accrochent entre deux briques et quelques annees plus tard il y a un arbre. Sans que personne ai rien remarque d'anormal "tiens, un arbre a pousse sur ma maison". Je trouve ca completement fascinant. Je comprend mieux pourquoi tout le monde trouve cette ville super geniale. En dehors des cliches sur l'Inde, elle regorge de choses curieuses. Par exemple, le vendeur de sarees qui somnole depuis tout a l'heure en faisant semblant d'attendre des clients, a 2 metres du cyber, vient de lacher une caisse monumentale, et ca choque personne... .En fait, c'est pas un bon exemple, c'est un cliche sur l'Inde ca. Mais vous voyez ce que je veux dire.

Je me trouve un peu salaud aujourd'hui, je sais pas ce que vous en pensez.

Lui, c'est Bob.

Vous le trouvez etrangement asiatique pour un americain ? En fait il est ne au Nicaragua de parents chinois. Ils se sont ensuite installes a San Fransisco quand il etait petit. La il pose un peu mais il est super sympa. Il adore prendre des portes en photo. Des portes fermees et si possible en mauvais etat. Faut pas chercher a comprendre, c'est un artiste.

Apres la promenade sur les ghats, les autrichiens sont partis prendre un casse-rapide. Nous on a deambulle dans les ruelles. Il a pas du tout le sens de l'orientation, c'etait la premiere fois qu'il se promenait dans le labyrinthe. J'ai fait le guide. Sans utiliser ma boussole. Juste avec celle integree dans la tete, comme les pigeons.


Une affiche en serigraphie, comme ca, pour le fun.
Il arrive regulierement qu'on voit des chevres manger des affiches en Inde. En toute impunite.


Le mec qui est sur cette photo est en train de prepare des friandises dans des feuilles. Je sais pas si vous avez deja vu ca. Ca fait un peu peur, mais c'est bon. En fait. Et j'ai pas l'impression que ca rend malade. Pour le moment.

J'essaye de mettre une petite video. Si ca marche vous aurez 10 secondes d'urbanisme dans Varanasi. Vers l'exterieur de la ville. Vers l'interieur, c'est plus dense en terme de barraques. L'autre video durait 2 minutes. Elle est bien, mais faut pas vouloir abuser avec les ordis ici.

Ca a l'air de marcher. C'est long, mais ca avance dans le uploading.

Allez...

Encore un effort...

video

Ce soir, je prends le train a 20h pour Delhi. Ca sent la fin du voyage (en Inde). J'aurais comme mission demain de trouver la poste pour me delester de 7 kilos (dont 4 de bouquins). Soit la moitie du poids de mon sac. Ce sera plus pratique pour la suite. Je vais pouvoir reentasser du bordel dedans.

J'ai vu le resultat de la video. Tout ca pour ca... J'espere que vous etes content quand meme... 6 secondes...


Gros poutoux.

mercredi 29 octobre 2008

Video : Impossible



J'ai essaye de mettre une video ici. J'ai abandonne, c'est beaucoup trop long.



J'ai change de cyber. Celui-ci m'a l'air tres bien. Meme si il est minuscule. Le mec derriere moi qui regarde des videos sur Youtube laisse presager que peut-etre, toutes les photos pourront etre agrandies.




Voici le minitel (dixit Etienne) que j'utilisai hier. Une unite centrale allongee, un modem a cote et dessus... je sais pas ce que c'est. Mais ca marche.



Des Space Invaders... Y en a pleins a Benares.



Des dieux peints sur les murs. En l'occurence Ganesha. Et le signe Om.



Des dieux peints sur des tours geantes au bord du Gange. Shiva. Il est tout bleu parce qu'il a absorbe un poison, pour sauver les hommes. Et comme il est immortel, il a la couleur d'un type empoisonne, mais il est pas mort. On le reconnait egalement a son trident et a son troisieme oeil.



Le long du Gange, sur les ghats. C'est juste monumental. Meme si c'est tres crade. Y a du sable, des buffles, des gens qui se lavent. Et des petites filles qui vendent des fleurs, que je rembarre systematiquement. J'aime pas les petites filles qui vendent des fleurs.



Le soir de Diwali, sur le Gange. C'etait un peu longuet, mais l'athmosphere etait genial. Ca se produit une fois par an, plein de lumiere et une ceremonie dediee aux dieux. La photo est non-representative, puisque cette scene se passe sur la droite. Mais c'est l'image la plus chouette.



En Inde, je suis une marque d'amortisseur.



Des gamins jouent au cricket, dans les innombrables ruelles. Sans ma boussole je me serai perdu. Oui, j'ai pense en en voyant a Bombay, qu'acheter une boussole pourrait etre utile. Elle l'a ete plus d'une fois.

Plus que 5 jours en Inde, j'aurai vu pas mal de trucs. Des temples mais pas que ca. Surtout la vie de tout les jours dans differentes villes. Et c'est ca qui m'interesse. Donc c'est bien. Etonnement continu. Voila.

J'ecris des trucs pour passer le temps, en attendant que la video charge. C'est tres long, elle fait 215 Mo. Je sais pas ce qui m'a pris. Maintenant que c'est commence, j'ai pas envie d'interrompre. J'espere que y en a plus pour trop longtemps.

Par contre, on peut effectivement agrandir les photos. Vous etes contents ?


And now, the mail of the readers :

Gael, moi je te deteste pas du tout, si ca peut te rassurer.

Etienne, merci pour le travail du cerveau. Je tacherai d'avoir la solution d'ici le prochain post.

Mamie, toute ma vie je considererai les vaches comme des steaks sur pattes.

Yoann, merci. Mais pourquoi tu reve pas qu'on fait la fete. C'est bien aussi.

Cha, je sais pas si il me laisseront passer avec un singe a la douane. Ou alors un tout petit.


Voila voila. C'est long, la video, c'est tres long.

Quelqu'un a des nouvelles de Pierre ? Je le lit plus.


Tchao.

mardi 28 octobre 2008

Mardi c'est Diwali

Salut,

je suis a Benares et je trouve ca genial. La ville est ultra-dense, des petites ruelles partout, et la Guesthouse ou je suis tombe est vraiment bien. Je paye 200 rouppies la nuit, le prix de depart etait de 250 rouppies. Cool. J'ai rencontre des anglais qui viennent de partir prendre leur train et une israelienne, qui est derriere moi dans le cybercafe. Tout les 4 on a ete voir Diwali (la plus grosse fete de l'Inde) au Ghat principal, en bateau. Pour un prix defiant toute conccurence. 100 rouppies par personne. Pour une promenade en bateau sur le gange, c'est pas cher. J'ai l'impression d'alterner les plans galeres et les bons plans plutot pas mal. Et pis, quand les plans sont galeres, je m'en remets tres vite. Il y a tellement de choses a voir que j'oublies vite fait les mauvaises experiences (en essayant d'apprendre de mes echecs).

Vous etes en train de vous rendre compte qu'il y a pas de photos dans cet article. Quand vous verrez la tronche de l'ordi sur lequel je suis vous comprendrez. Demain. Je ferai un post plus consistant. Aujourd'hui je suis arrive en vrac a Benares, en ayant pratiquement pas dormi. J'ai mange du riz au poulet (j'avais pas mange de viande depuis 10 jours, depuis le mouton chez Kamal en fait), j'ai fais une sieste, ca m'a requinque. J'ai bu une biere tout a l'heure. Les bieres, ils les font que par bouteille d'un litre. j'ai pas mange ce soir, du coup je suis un peu fait. Mais rien de dramatique, je suis pas en train de perdre mes moyens dans la rue. J'ai un peu la tete qui tourne, c'est tout.

Aujourd'hui c'est Diwali, je fais regulierement des crises cardiaques a cause des petards monstrueux que les gamins font peter pres du cybercafe.

Voila.

Maintenant je reponds aux commentaires. Ca fait plaisir les commentaires.

Yoann, je vais pas mourir. C'est pas possible, je comprends pas comment les gens a qui il est arrive des sales trucs ont fait.

Gael, le titre est directement inspire par Michel Hazanavicius. Je sais pas si c'est plus classe que John Woo.

Geoffrey, salut. Je pensais t'avoir envoye un mail avec l'adresse du blog ?!? Le coup de la commission, on me l'as pas fait non plus. Moi quand je me fais avoir, c'est que j'ai mal marchande. Ce qui m'est arrive au debut mais plus maintenant. 300 rouppies la nuit, c'etait dans un palace. Sinon je m'en sort pour 100 rouppies en general. Et, oui, Pushkar je suis content de pas etre reste.

Bisous Papi-Mamie-Mamie, la viande grillee au charbon, j'en reve. Surtout du boeuf, je risque pas d'en mange en Inde, c'est sacre.

Maman, bon courage pour les travaux.

Classe le singe en Sikh. Soi dis en passant, je les aime bien les sikh (ceux avec une grosse barbe, des longs cheveux sous un turban). Ils sont mega-serieux, leurs vies est consacree au boulot. Ils ont l'air grave.

Antoine, j'ai pas ete au cine. J'aurai pu ceci dit. Mais 3 heures de film dans une langue qu'on comprend pas, ca refroidit

Bonjour chez vous.

dimanche 26 octobre 2008

Jaipur nid d'escrocs

A Ajmer, devant le dargah de Main ud-Din Chisti (sur la gauche, a l'exterieur du cadre). L'entree de la mosquee, quoi. Je suis passe en mode rhinoceros, avec mon sac, je devais avoisiner les 100 kilos.



Salut, Je suis a Bharatpur, en transit vers Benares.

Apres Pushkar, Je suis parti vers Jaipur. Il y a un changement a Ajmer, pour prendre le train. J'en ai profite pour me balader dans les rues. Les rues etaient bondees, comme le montre la premiere photo. Comme c'est une ville musulmane et non hindoue, je me suis dis que je mangerai bien de la barbaque.
Et en fait non. Je sais pas pourquoi, tout d'un coup j'ai trouve que c'etait pas si indispensable de manger de la viande. Du coup j'ai pas mange. J'ai pris le train. Il est arrive en gare a 13h, comme prevu, par contre, il est parti a 14h. Une heure d'attente assis dans le train. Voyage de 3h, plutot sans incident si on compte pas le fait qu'on se fait constamment marcher sur les pieds par les gens qui passent. Toutes les 10 minutes.
Le train etait bonde, vers la fin des gens ont fais le trajet debout.
Je suis arrive a Jaipur. Un rickshaw m'a depose dans une rue avec des guesthouses et hotels. On m'a souvent parle des problemes que peuvent poser les rickshaws ou les taxis quant a la destination que vous voulez prendre, chose qu'ils ont tendance a adapter en fonction des commitions qu'ils ont dans tel ou tel hotel. J'ai jamais eu ce probleme. J'ai trouve une guesthouse a 200 rouppies la nuit. Bien. Sauf que des connards d'indiens se sont leves a 6h du matin en gueulant dans les couloirs pendant que eux et leurs petites familles se preparaient. Les indiens sont plutot avenant en general, mais ils ont aucun savoir-vivre en ce qui concerne le derrangement d'autrui. Aucun. Ils rotent, crachent et toussent de toute leurs forces. Tout le temps. Ils se bousculent, faut voir les queues devant les guichets.
Bref, je me suis leve, j'ai fait un tour a pattes dans la ville, plutot moderne. C'est quand meme la capitale du Rajasthan, elle fait la taille de Paris. J'ai vu des trucs comme ca.

Ouais... Une librairie. Truc de fou.
Mais pourquoi ce titre, me direz-vous. Oui, pourquoi. Sachez que Jaipur est la capitale mondiale du bijou. Un sport local la-bas est de s'attirer la sympathie d'un touriste, de l'amener dans sa boutique, de parler de la vie, de l'entraide et de la confiance entre les gens. Puis de lui demander, pour le compte de sa bijouterie d'exporter pour 10 000 euros de bijoux dans son pays, grace a son visa touriste, qui autorise 12 000 euros d'achats declares. Ceci pour eviter les enormes taxes que lui impose son gouvernement. En echange, en sans avoir a debourser un centime, le gentil touriste recoit 8 000 euros en liquide a Paris, apres avoir recuperer la marchandise a la poste... On m'a proposer ca trois fois en deux jours. Des jeunes mecs viennent te parler, t'invitent a poursuivre la discution autour d'un chai, comme par hasard dans une bijouterie. Quand le patron arrive, ils disparaissent, et c'est parti pour au moins 30 minutes de discussion sur le sens de la vie et plus si affinites. J'ai refuse a chaque fois, malgre les remarques comme quoi c'est dommage de passer a cote de ca, et que c'est la chance qui nous a conduit l'un vers l'autre. C'est vraiment des encules. J'ai ete faire un tour sur internet, en tapant Jaipur arnaque bijou dans Google. Pas mal de monde s'est fait avoir, le colis ne passe pas la douane, et comme ils se sont servis de la carte bancaire de la personne pour faire la fausse facture, ils ponctionnent reellement la somme. Les machines de paiement en Inde marchent sans le code a 4 chiffres, juste en glissant la carte, trop facile.
Mon probleme maintenant, c'est que je peux plus voir les indiens que comme des gens interresses. Pourtant certains sont juste curieux, et viennent discuter sans arrieres-pensees, ca m'est quand meme souvent arrive. Je continuerai a etre plutot ouvert, tant pis si au bout d'un moment le masque tombe et qu'on se rend compte qu'on est considere comme un portefeuille sur pattes.
Du coup, je me suis barre de cette ville. J'ai pris le bus le pire du monde. Pour 120 rouppies (2 euros). 175 kms en 5 heures. Les buses, 35 km/h de moyenne. Ah, les tiers-mondistes...
Un bus ultra-bonde, avec des relants de vieille sueur et de la crasse partout. Un etage avec des lits, au-dessus des sieges, pour pouvoir bourrer le vehicule au maximum. Et 1 heure d'attente avant de demarrer, comme le veut la coutume.

Par contre, j'ai trouve un palace, le meilleur hotel dans lequel j'ai jamais dormi. J'ai baisse le prix de 450 a 300 rouppies la nuit. Bon point.

Je passe la nuit dans le train, et demain, je serai a Benares. Tchao.


jeudi 23 octobre 2008

Pelerinage vers le temple de Savitri

Pushkar de nuit. La campagne indienne a deux pas de la guesthouse.






J'ai dormi 2 heures cette nuit. Je suis parti me faire l'ascension de la colline au sommet de laquelle se trouve le temple de Savitri. A 4 heures du mat'. Comme j'etais bien en avance pour atteindre le sommet au lever du soleil (soit 6h, environ), j'ai flane. J'ai pris des photos de nuit et J'ai pris le chemin le plus long pour y aller. Laurent dira que j'ai fais un crochet ; c'est exactement ca. Pour ma defense, je voudrais signaler que je me suis jamais perdu, meme sans carte et sans connaitre les villes.


Je contourne le lac. J'arrive dans la campagne en bord de ville. Je grimpe le petit sentier qui mene au sommet de la colline. Je croise deux anglais dans la cote. J'arrive 1/4 d'heure avant eux, Le cardio a 200 bpm.
Le sommet est garde par un pingouin. Je l'affronte et sort gagnant du combat, sans peine. Les deux anglais et un chien me rejoignent. Et puis tout a coup :


Et merde... En 30 minutes c'est blinde de touristes. Le mec de dos est indien. Pour les quotas. Y a plein de singes aussi. Je suis sur qu'ils sont payes. (j'ai dormi deux heures, ca se voit)

Ouh, le zouli lever de soleil.

Ce soir, je me fait ce petit temple. J'espere que se sera plus tranquille.

Demain je part de Pushkar. Il me reste que 10 jours en inde, j'ai passe bien assez de temps ici. Cette ville, je m'y fais pas.

Cher vous :

Oui Valentine, le singe la-haut. Dans Blogspot on a acces au code qui organise. On a remplace un element par un autre.

PapiMamie, non je serai pas la pendant la foire aux chameaux. Je serai arrive en Thailande. Je l'aurai pas fais de toute facon. Les prix des chambres passent de 100 a 500 rouppies et les guide de voyage trouve que c'est devenu artificiel. Je veux pas voir ca. Si ca l'est encore plus qu'en temps normal, je tiendrai pas le coup.

Tony, On peut dire qu'on se croise pas beaucoup mais en tout cas ca a le merite d'etre dense. T'as fais un article a toi tout seul ! J'ai beaucoup rigole. "Cha va bilout' nam nam n'drr". J'essaierai. La dune et le chateau d'eau j'y avais pas pense, mais en effet, c'est pareil. Bisous.

Requiem for a dream... J'ai ptete abuse, c'est mon cote dramaturge. But who are you PS ?

Moman, apparement a Bangkok ca a l'air d'aller. Je connais des gens qui y sont et ils n'ont pas de problemes. Je ferai gaffe quand meme.

Et maintenant, en Bonus, un schema de mon estomac.

LEGENDE :

1 - Tuyau d'entree - Kevlar.

2 - Concasseuse - Acier inoxidable.

3 - Piston - Titanium.

4 - Bloc moteur - Tungstene.

5 - Tuyau de recuperation des nutriments - cuir.

6 - Tuyau d'evacuation - Matieres synthetiques.


Maintenant vous comprenez pourquoi je peux manger quasiment n'importe quoi sans etre inquiete. Je suis superieurement developpe par rapport a l'autruche. Qui a pourtant fait ses preuves en matieres de digestion.

En vrai j'exagere, j'ai pas pris de gros risques.

Allez, salut.

mercredi 22 octobre 2008

Urbanisme...

J'etais sur ce ghat ce matin. Super calme. J'ai commence a dessiner un peu.

Le meme ghat. Le cadrage est du au fait que j'ai pas cadre ces deux photos. J'ai fait ca vite fait.


Journee calme...

Apres avoir manger je suis rentre a la guesthouse. J'ai dessiner 4 heures. Je retire ce que j'ai dis sur l'israelien qui jouait au poker. Les gens sont en vacances ici. C'est un centre de vacances geant. Et aussi la ville sainte par excellence du Rajasthan. Cohabitation etonnante. Je me demande ce que va donner Varanasi/Benares du coup. NDLR : La ville sainte par excellence de l'Inde. On verra dans une petite semaine.


Apres ca, je suis aller me promener a l'exterieur de la ville, vers les collines. A la nuit tombante. J'ai pas vu de serpents, tant mieux. Les rats ca me derange pas, les serpents oui. Oui Papa, un point de divergeance ici.

J'ai escalade une dune, pour me retrouver au-dessus de la ville. J'ai croise deux bergers, des gamins. L'un d'entre eux s'appellait Deepak. Les Beaux-arts sont dans la place. Depuis longtemps en fait, des devantures de magasins au nom de notre ancien prof, j'ai ai vu pas mal. Je les ai prises en photo d'ailleurs.


Je redescends vers la ville.


Evidemment c'est mieux en vrai.



Je m'apprete a rejoindre le centre et le cyber. J'arrive a pas me perdre . C'est tout petit.


Demain j'escalade la colline du temple de la femme de Brahma, Savitri. J'arrete pas de le voir de partout, il est super haut et y a un sentier. Si j'en crois le guide.

Je me suis apercu aujourd'hui que la Guesthouse avait une super terrasse. Je vais crobarder demain ou prendre des photos. Ou les deux. Il y a un francais qui est arrive aujourd'hui. Un mec d'une cinquantaine d'annee, qui en est a son troisieme voyage en inde. 6 mois a chaque fois. Un peu long. Il est moins ravi que les autres fois. 6 mois... . Un mois ca va etre suffisant pour moi. Apres je risquerai de me lasser.

Y a un truc qui commence a me manquer ici. La viande. C'est une ville sainte, pas de viande pas d'alcool. Nulle part. La cuisine est pas dementielle. Les memes plats partout. Un faux-filet grille a la cheminee... Un tout petit saignant, avec du gros sel... Avec une biere, ou du vin rouge... .

Urbanisme encore


Mamie, tu voulais des cochons d'Inde. Les voila... Dans mon souvenir c'est plus mignon que ca un cochon d'inde.

Les rues de Pushkar. Mais hier.





La rue principale, autour du lac.
Commercante, bourree de monde.


Une ruelle perpendiculaire. Presque personne.

Des maisons partout.




Une vache et des singes.


Une ruelle menant a un ghat

(escalier descendant dans l'eau. Sacre. Pas chaussures).


Encore une.

Avec un gros autel devant.

Wala. Y a pas a dire se balader et prendre des photos, c'est bien. Comme activite. Tres econome.

...

Les intervalles entre les lignes font n'importe quoi. Je commence a etre habitue. Et vous ?

Meme si les posts requiem for a dream ca vous plait, je vais pas en faire trop. J'espere. Je suis pas la pour me stresser.

Je viens de me rendre compte que je suis a plus de la moitie de mon sejour en Inde. C'est passe super vite. Ptete que je viens de passer le cap des premieres impressions. On va y aller tranquille. A la maniere indienne. Y a encore plein de choses a voir, je vais rester encore un jour ici, apres j'irais voir ailleurs.

Tchao babaille.